Blog d'Air

    Loisirs aériens / Jeudi 22 juillet 2010

    Entretien avec Régis Tome 2 – Europa ou Les Blaireaux à la conquête du ciel

    Les "Blaireaux" à la conquête du ciel

    Les "Blaireaux" à la conquête du ciel

    Partie 1 : « Les Blaireaux » volent…


    Cela vous surprend ? Et pourtant ! Imaginez sept « Blaireaux », partis à la conquête du ciel pour un stage itinérant : le bien nommé « Stage Europa ». Pour y voir un peu plus clair : disons que « Les blaireaux »  sont un groupe d’amis tous férus de parapente et de voyage, et que ce fameux stage, devenu une véritable coutume, est une occasion pour eux de se retrouver autour de leur passion. Un seul objectif : s’affranchir des contraintes d’intendance et météorologiques pour profiter d’un maximum d’heures de vol.

    Europa, carnets de vol improvisés….

    Interlaken

    Interlaken

    Une seule règle d’orientation lors de ce stage itinérant : suivre le soleil ! Oubliez vos GPS ou autres cartes d’Europe et munissez-vous plutôt d’un bon bulletin météo : un temps clément et un vent modéré sont à coup sûr les indicateurs d’une belle destination.

    Cependant, tradition oblige, nos Blaireaux débutent chaque année leur périple en Suisse du côté de Thun où les attend toujours l’accueil chaleureux de Valéry Chapuy de ADVANCE, puis s’ensuit un passage obligatoire chez « Hooters » à Interlaken.

    Hooters, le passage obligatoire!

    Hooters, le passage obligatoire!

    Outre les magnifiques serveuses, Interlaken est un petit paradis pour voler et le décor est grandiose. Une habitude qui deviendrait presque une superstition car « déroger à Hooters, c’est vraiment s’assurer une mauvaise météo sur Interlaken »… A bon entendeur !

    Quand le temps le permet, les Alpes Bernoises recèlent de points d’envol magnifiques. Se frotter sur les parois de l’Eiger, décoller du Top of Europe (sur le sommet de Jungfrau) ou bien encore Schilthorn (où a, par ailleurs, eu lieu le tournage d’un James Bond 007) restent des moments tout à fait exceptionnels. Un décor à couper le souffle…si bien que pour prolonger ces instants de bonheur, nos amis ont pris l’habitude de prendre un petit déjeuner les pieds dans le vide…juste au dessus du Lac de Thun.

    Les ingrédients de la réussite

    Les "Blaireaux"

    Les "Blaireaux"

    Ne nous y trompons pas, l’objectif de ce stage est de se faire plaisir : au départ il faut donc une équipe motivée et une  sérieuse envie de voler… mais pas coûte que coûte. Lorsque les conditions sont trop mauvaises, la bonne humeur doit subsister en attendant le prochain vol.

    Si un tel stage est aujourd’hui possible, c’est grâce au respect d’un bon niveau technique de la part des participants. Ne sont acceptés que des pilotes autonomes brevetés, connus du moniteur. Comme le dis Régis : « le fait de connaître les participants est important pour la partie humaine de l’aventure, c’est un peu comme sur un bateau : un seul mauvais coucheur et tout l’équipage en profite ». Pas question de prendre de risques.

    Voiles

    La préparation avant l'envol...

    Le moniteur doit lui aussi faire preuve de professionnalisme, mais également avoir un bon sens de l’improvisation et de l’animation.

    C’est ainsi qu’en 6 ans s’est forgé un petit groupe d’habitués : « Les blaireaux », des passionnés qui réservent d’une année sur l’autre. Parfois une place se libère au gré des impératifs de chacun et permet la rencontre avec un nouveau passionné, qui sera toujours bien accueilli.

    Et question matériel ? Que nécessite un tel voyage ?

    Le principe de ce stage est de s’affranchir au maximum des contraintes logistiques. Pour le logement, l’hôtel n’est pas exclu systématiquement, mais le groupe privilégiera le camping (sauvage ou non). Des bagages plutôt légers donc, de la tente aux duvets et parfois sur dérogation le matelas gonflable pour les plus de 70 ans, un véritable luxe.

    Concernant la rusticité, il y a cependant certains points sur lesquels il ne faut pas transgresser, par exemple le café matinal, qui sera confectionné à l’aide d’un réchaud et de café soluble. Mais pour améliorer le quotidien, chaque participant apporte toujours une spécialité, du ramon aux cerises en passant par la fameuse « mirabelle »…

    Selon Régis, cette année 2010 fut particulièrement un bon cru avec un approvisionnement de deux bonnes bouteilles par jours pour le groupe… De vrais lorrains ! Même si tout n’a pas été consommé, à chaque émotion forte ou à chaque grand moment la « mirabelle » n’était jamais loin.

    Enfin rassurons-nous, nos compères ne se refusent cependant pas de bons restaurants et ne dédaignent aucun bon plan sous prétexte d’éthique mal placée.

    Au final un seul maître mot : se faire plaisir, rigoler, vivre quoi !… et voler « si ça le fait ! »

    Vol bi-place

    "Se faire plaisir, rigoler, vivre quoi !"

    Retrouver les images de ce stage dans la galerie photo Stage Europa 2010 !

    Tags: , , , , , , , , , , , , , ,

    1 Commentaire

    1 Réponse à "Entretien avec Régis Tome 2 – Europa ou Les Blaireaux à la conquête du ciel"